Je vous propose de partager mes pensées et mes textes sur le monde qui nous entoure. Chacun des textes sera très personnel et n'engage que moi.

Vous pouvez considérer que c'est un blog !

ARTICLE 1

COMMENT S'AIMER ?

Comment s’aimer ? Ah ! voilà une question à laquelle un livre dont je viens d’avoir connaissance : « Les 5 langages de l’amour » me heurte ! Nous vivons tous des relations basées sur des attentes ou des désirs émanant de nos modes de construction, de nos expériences passées, de nos apprentissages, de l’influence d’une culture, d’une famille ... Alors que faire de ces attentes ? De nos désirs ? De la manière dont nous souhaitons être aimés mais aussi de la manière dont nous souhaitons aimer ? C’est peut-être LA question du siècle ! Exprimons nous tout cela ? Savons nous dire ce que l’on veut ? Ce qui nous rend heureux dans l’expérience de la relation ? Pensons à tout ce que l’on a pas encore dit par crainte du jugement ou par renoncement à vivre notre « meilleure vie »! Et quoi de meilleur que l’Amour !? Quoi de meilleur que le risque d’être bien reçu ? Quoi de meilleur quand la fiction se joint joyeusement à la réalité ! #penseur #healing #love #guerison #emotions #book 

Love 

Miloh

ARTICLE 2

Quand choisiras-tu la voie de la non culpabilité?

Elle me suit telle une ombre jumelle. Je pourrais aujourd'hui utiliser lepassé et écrire qu'elle m'a suivie. Je vis la plus belle et miraculeuse guérison que j'ai eu l'occasion d'expérimenter sur le chemin.
Assise à mon bureau, je tire quelques cartes, comme bien souvent, pour entamer une conversation dans un espace-temps indéfini et que je considère sacré, avec les lumières et les ombres de ce monde. 

Ce jour est un cadeau! A travers nos échanges mystérieux et authentiques, je me surprends à pleurer de joie ce jour. Moi qui n'ai plus pleuré pour quoi que ce soit depuis presque une année. Je remarque simplement que j'ai entamé cet échange avec eux et faisant écho à mon état intérieur, dans le seul but de me pardonner ou de l'être par rapport à un acte que j'ai considéré jusqu'à cet instant douteux, jugeable , médiocre ou simplement moche. 
Et puis, une idée me secoua de l'intérieur jusqu'à faire remuer mes membres:
"Existe-t-il une seule expérience, une seule action qui puisse exclure la présence de Dieu en chacun et même en moi? Allons plus loin, existe-t-il une seule chose excluant Dieu, l'Univers tout entier?"
La réponse fut "non" bien sûr. 
Et alors, les larmes ont dévalé du haut de mon visage jusqu'à s'écraser sur mon jeans. Je suis finalement la seule à poser un jugement subjectif, dévalorisant et culpabilisant sur moi ou sur les autres, sur le monde entier. Le reste du monde se culpabilise lui-même et n'en a strictement rien à foutre de ce que je fais de bien ou de mal. 
Alors que mes yeux rejoignent le ciel dans l'écart du volet à demi-fermé, je sèche ces précieuses larmes. Je dis que je me pardonne, que j'accepte tout de moi et de l'autre, que j'accepte la perfection des erreurs et la perfection de mon propre système de valeurs. 
Je regarde le ciel plus intensément encore et je lui murmure comme un secret entre lui et moi qu'il n'est pas facile d'être vivant. Je lui dis qu'il est difficile de se souvenir mais que toute ma vie durant, je me souviendrai que je ne me rappelle pas... que c'est grâce à cette mémoire qui flanche que je pourrai développer ma foi et faire l'expérience bien méritée de la non-culpabilité. 

Love 

Miloh 

 

ARTICLE 3 

 

LE CHOIX ET L'INTUITION, C'EST SIMPLE PARAIT-IL... #intuition #choix

J'entends bien souvent cette phrase presque "magique" selon certains ou certaines. J'ai bien longtemps entendu cette phrase sans l'écouter "ÉCOUTE TON INTUITION". La différence est ici capitale. Dans le cadre d'une prise de décision, l'intuition c'est cette sensation physique pour certains de confort ou d'inconfort vis-à-vis du choix. Tu commenceras par imaginer les deux possibilités qui s'offrent à toi et ressentiras cette aisance joyeuse ou cet inconfort à l'idée même de vivre cette expérience.  Dans ce premier cas, tout va bien, la décision est claire et ordonnée. Wouhou, c'est parti. Dans d'autres cas, les deux te paraissent bonnes et te font ressentir qu'il y a quelque chose à perdre. Tu as peut-être raison. Dans ce cas, je t'invite à t'imaginer vivre sans l'une de ces expériences ou situation. Il y en a toujours une plus difficile à laisser aller. Tu auras donc ta réponse ou ton orientation. Certes, dans ce second cas, il est difficile de faire le choix mais possible par les sensations plus ou moins tristes de ton corps. Enfin, il existe une dernière possibilité, aucune des deux possibilités ne t'enchante véritablement. Ah ! oui mais là tout de suite, il n'y a que ça en magasin. Dans ce dernier cas, ton coeur ne chante pas le joie à l'idée de vivre cette expérience. Tu comprendras vite que ce n'est donc pas là que se trouve ta vérité d'être. Difficile ou non, demande-toi alors pourquoi ferais-tu quelque chose qui ne signifie rien ? La réponse est simple tu pourrais peut-être faire l'expérience de la survie actuellement. Cette histoire vieille comme le monde qui nous raconte que si l'on ne fait pas ça, ça n'ira pas (peur), que si l'on prend cette voie, c'est mieux pour nous et notre bonheur (influence extérieure), que tu ne sais pas ce dont tu as vraiment besoin (impuissance, méconnaissance de soi) ... Aie me diras-tu !? Peut-Être ou peut-être est-il seulement temps de te connecter à ton intuition et ta vérité. Dans le calme et la solitude, tu peux écrire, penser, analyser ce qui est vrai pour toi et ce qui ne l'ai pas. L'intuition est un outil puissant seulement, cet outil reste à développer. C'est un art de vivre. Écouter ton corps, comprendre ce que tu ressens, entendre cette voix que tu sais être toi et rien d'autre que tes croyances personnelles sur le bonheur, la réalisation ou même l'Amour. Les autres, l'extérieur, le regard porté sur nous reflet de notre valeur ??? WHAT ??? NEVER EVER, tout cela nous influence depuis toujours, accorde une place mesurée à ces éléments, écoute-toi, c'est là que se trouve ton intuition, c'est là que se trouve le choix fait en conscience de qui tu es vraiment. 

Love 

Article 4 : Rapprochons la théorie freudienne aux arcanes du tarot

Ce matin, je me lève avec une seule idée en tête, reprendre le pavé que j'ai acheté 1 mois plus tôt et qui n'est autre que "la psychologie, comment ça marche ?". Me voilà, posée presque nue face à ce pavé et sans trop savoir pourquoi, je me dis que tenter le rapprochement "à ma façon" avec les arcanes majeures du Tarot pourrait être une idée. Non sans une certaine dose d'incertitude (as usual, comme disent les amércains...), je me surprends à tomber sur la théorie psychanalytique de notre bon vieux Sigmund... euh ... quoi ? Le mec qui te parle de "moi, surmoi, ça ???" .... "No way" (ça c'est le ça justement) me hurle ma conscience de nullité ... Je ne comprends pas ce qu'il raconte celui-là, cet espèce de pervers qui relie absolument tout au sexe... "mouais, on peut peut-être en discuter"... répond gentiment le conciliateur, le tampon en moi (je te présente le Moi) et finalement celui qui m'a convaincu c'est le "surmoi", tu sais ce parent moralisateur et sévère qui te pousse à te dépasser sans dépasser. 

... voilà je t'ai donné une première info concernant tes conflits intérieurs du quotidien... Tout ce petit monde (le petit mioche en toi impulsif et qui cherche la satisfaction sans grand effort, la voix de la raison et ton parent, la structure sociétale en toi....) essaie de se mettre d'accord. On touche un truc là, je crois. Oui notre auto capacité à comprendre ce qui tiraille lorsque la vie te met au défi de la paix. Tout ce petit monde, tu peux l'accepter en toi sans jugement, sans pression, juste discuter avec ces trois-là est un bon début de résolution du conflit intérieur qui te concerne. 

Merci à toi, Sigmund, tu n'es pas si pervers ou réducteur (c'est le gosse en moi qui était au commande), et puis ils sont nombreux à s'être inspiré de tes trouvailles et je trouve, que l'on catégorise un peu vite! JE T'AIME MOI... 

Et là, tu te dis : - mais quel rapport avec le tarot bordel ?

- Calme-toi, j'y viens. 

Ravie de ma trouvaille et de ma compréhension matinale, je regarde les cartes. Je me dis, ok, quelqu'un par ici à un rapport avec la théorie freudienne. C'est le cas, je me retrouve en quelques secondes avec la carte des "amoureux" dans les mains. Je la regarde et pense alors qu'en effet, le magicien, dans son périple arrive à la croisée des chemin, il hésite, ça tiraille pas mal, conditionné par la peur du jugement ou de l'erreur, conditionné parfois par la peur de représailles divines... il ne sait plus. Il en a fait du chemin et pourtant il ne sait pas si écouter son coeur d'enfant passionné et enjoué ne serait pas fatal pour la suite, il se demande si suivre ce qui "convient" ne serait pas plus adéquat, mais ce choix n'est peut-être pas le sien, alors il se tourne vers la négociations entre ses deux possibilités en essayant de ne pas faire que survivre dans une vie remplie de peurs et de culpabilité mais peut-être  et dans une certaine mesure, une vie convenable, acceptable comme acceptée. 

La seconde possibilité est celle du plaisir et de la passion absolus et immédiats. Peut-être est-ce plus proche de son authenticité ou peut-être simplement qu'il n'a pas encore expérimenté la liberté intérieure; alors la cherche-t'il dans des choix sans réflexion, juste pour le plaisir ?

Il n'en sait rien, il se pourrait qu'il chercha la conciliation entre toutes ces parts de lui jusqu'au petit matin. Il se pourrait même qu'il trouva le COMPROMIS. 

Love 

 


 

  • Youtube

33120 Arcachon, France

©2020 par Miloh Kha Astro Psycho Tarot. Créé avec Wix.com